Ça va être ta fête, maman!

« Maman je t’aime. Quand tu seras morte, je viendrai mettre des fleurs sur ta tombe. »

Marcelle, 4 ans

Bonne fête, les mamans!

La fête des mères ! Ce dimanche où t’es réveillée à 6h du matin par tes enfants impatients de te couvrir de cœurs et de bisous pour te dire que tu es la meilleure maman du monde. Tu te sens la reine de la journée, t’as réussi quelque chose, tu es une bonne maman, tu savoures les yeux encore endormis ton bonheur familial… jusqu’à 6h20 où éclate alors une bataille de Kappla, qui fait voler en éclat toutes tes réussites de maman et tes beaux principes d’éducation !

Bonne fête, les mamans !

Je râle, mais bien évidemment que je suis une maman heureuse, fière de chacun de ses quatre enfants! Et chaque année, je suis émue aux larmes en entendant les poèmes d’amour des enfants.

Parce qu’il ne s’agit de rien d’autre que ça, à la fête des mères, il est question d’amour:

Je pourrais être capable de parler les langues des hommes et même celles des anges, si je n’ai pas d’amour, je ne suis rien de plus qu’un métal qui résonne ou qu’une cymbale bruyante. Je pourrais transmettre des messages reçus de Dieu, posséder toute la connaissance et comprendre tous les mystères, je pourrais avoir la foi capable de déplacer des montagnes, si je n’ai pas d’amour, je ne suis rien. Je pourrais distribuer tous mes biens aux affamés et même livrer mon corps aux flammes, si je n’ai pas d’amour, cela ne me sert à rien.
L’amour est patient, l’amour est bon, il n’est pas envieux, il ne se vante pas, il n’est pas orgeuilleux ; l’amour ne fait rien de honteux, il n’est pas égoïste, il ne s’irrite pas, il n’éprouve pas de rancune ; l’amour ne se réjouit pas du mal, mais il se réjouit de la vérité. L’amour permet de tout supporter, il nous fait garder en toute circonstance la foi, l’espérance et la patience.
L’amour est éternel.

Première lettre de Paul aux Corinthiens 13, 1-7

L’amour prendra peut-être aujourd’hui la forme d’un énième pot à crayons en rouleau de papier toilettes ou celle d’un bijoux aux couleurs improbables, peu importe.

L’amour est à l’être humain ce que les épinards sont à Popeye : il donne force et courage pour vivre l’aventure de sa vie.

Alors à toutes les mamans, à ma maman,
À toutes les femmes qui aimeraient tant être maman,
À toutes les femmes qui ont choisi de ne pas être des mamans,

Je vous souhaite, sous n’importe quelle forme que ce soit, beaucoup, beaucoup d’amour aujourd’hui !

Référence
Première lettre de Paul aux Corinthiens 13, 1-8

C’est quoi l’amour?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *