Lettre à mon ado

Ma Fille Chérie,

Hier soir, je t’ai écrit une lettre – oui, oui une lettre! Tu pourras même l’écouter sur ton téléphone! Une lettre un peu longue, mais ne t’inquiète pas, elle ne fait quand même pas 18 pages recto-verso comme celle de Rachel dans Friends😉.

Écouter “Lettre à mon ado”

Ma Fille, lundi tu as repris le chemin de l’école, après huit semaines passées à la maison. Rester chez toi avec tes parents, tes frères, ta soeur et deux chats pour uniques compagnons, ce n’est pas forcément ce dont on rêve le plus à ton âge. Ça n’a pas été tous les jours facile, mais heureusement tes copines étaient là. Sur ce coup-là, merci WhatsApp, Tik Tok et compagnie!

Si ta vie chamboulée d’adolescente – écolière – aînée de la famille – amie fidèle n’a pas été toujours toute simple ces dernières semaines, je trouve que tu t’en es drôlement bien accommodée. D’ailleurs, ton papa et moi n’avons pas constaté d’augmentation significative du temps de bouderie! Oh mais comme je te vois déjà me faire la grimace…😜

Ma Fille, j’ai tant savouré ce temps béni que nous avons passé ensemble dans notre bulle familiale. C’est comme si je t’avais redécouverte dans cet espace suspendu.

Pouvoir travailler à ton rythme, au calme, en dehors du tumulte habituel de la salle de classe t’a drôlement bien convenu. Tu as fait preuve d’une incroyable autonomie.

Tu t’es épanouie en confinement!

Je t’ai découvert des intérêts, je t’ai vu cultiver des talents que je ne te connaissais pas. J’ai été touchée en plein coeur en te voyant organiser avec facilité, naturel et plaisir contagieux des après-midi de jeux et d’activités dans le jardin pour tes frères et soeur. Une véritable animatrice de camp!
Bon, ça tes parents le savaient déjà: tu es une grande soeur en or!

Et tu n’imagines pas à quel point tu as joué un rôle essentiel pour l’équilibre de notre famille au fil de ces dernières semaines.

Comme j’ai aimé passer ce temps avec toi, ma grande!

Et pourtant dimanche, c’est une toute petite chose que j’ai eu l’impression de serrer dans mes bras… inquiète, désemparée face à demain.
Et je n’ai pas trouvé les mots… j’ai juste pu te serrer un peu plus fort…

Je ne les trouve toujours pas les bons mots pour te rassurer, parce que moi aussi je suis un peu perdue face à ton demain.
Perdue face à l’incohérence du discours que l’on vous tient, à vous les jeunes. Dubitative, devant le manque flagrant d’équilibre ou d’adéquation entre obligations et responsabilités qui vous sont imposées.
Je suis fâchée contre une reprise que je trouve tellement pressée, presque brutale.
Fâchée parce que je ne comprends pas: à quoi bon tout ça? Où est le sens là au milieu?

Et peut-être que je suis un bout fâchée contre l’univers aussi! Tu as 13 ans, ma Fille – bon, là, je me sens prendre un super coup de vieux en écrivant ça🙃 Normalement, tu ne devrais te soucier à peu près que de t’amuser, de construire ta personnalité à la maison et en dehors de la maison. Tu as l’âge d’avoir le monde à tes pieds, l’âge où tout doit t’apparaître comme possible!
Et ce dimanche soir pourtant, nous avons dû apprendre à mettre un masque et nous rappeler de nous tenir à distance des autres.

Alors mon coeur de maman a mal, et c’est douloureux jusqu’au fond de mes tripes, j’aurais envie de te garder tout contre moi, dans notre nid, à l’abri du monde extérieur. Pourtant, je ne veux rien d’autre que de te voir t’épanouir encore, et je sais bien que c’est aussi là-bas, là-dehors, que tu vas grandir.

Alors je lâche ta main (désinfectée)…

Maintenant, prends confiance en ce qui fait ta force. Ton sourire, ton amour des autres et de la vie, ton caractère en même temps affirmé et conciliant, ton insouciance aussi sont tes atouts. Tu sais tout un tas de choses, tu as déjà vécu des expériences réjouissantes ou plus malheureuses dans ta vie. Ce que tu as découvert de toi pendant ces dernières semaines t’appartient pour toujours. Tu y puiseras le courage d’affronter demain. Tu y trouveras la légèreté pour profiter d’aujourd’hui.

Ton imagination et ta créativité te permettront d’inventer ta liberté au milieu des injonctions absurdes, des règles contradictoires, des débordements de tout bord. Ajoute à cela encore une dose de ce bon sens qui nous fait cruellement défaut un peu tout le temps, et tu le trouveras ton chemin, ma Fille Chérie.

Demande de l’aide quand c’est nécessaire! Dis stop quand ça va trop vite, trop loin!

Tu le trouveras ton chemin. Et c’est sûr, il te mènera bien plus loin que juste à l’école. J’ai confiance en toi, ma Fille, j’ai confiance en ton demain.

Je t’aime❤️
Ta Maman

PS: je ne sais pas si mes mots sont les bons, alors il reste toujours la musique. Je te propose d’écouter cette chanson de Renaud…

Remarque: la lettre que j’ai envoyée à ma fille contient des propos plus personnels que je n’ai pas souhaité publier ici 😉

5 réflexions au sujet de « Lettre à mon ado »

  1. « Et je n’ai pas trouvé les mots… j’ai juste pu te serrer un peu plus fort… »
    Super émue par cette magnifique lettre saupoudrée de mots justes, pour décrire ce que je n’aurais su exprimer moi-même. Magique !
    Votre fille doit être très fière de sa maman. Ça restera un souvenir précieux pour elle. Bravo de l’avoir fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *