Passion

Le chemin se poursuit, dans la nuit encore froide, il nous mène vers notre humanité bouleversée, assumée, partagée.

Laure Devaux Allisson et Diane Friedli, Passion de Vendredi-Saint, 9 avril 2020

Il y a une année, le bouleversement de Vendredi-Saint a pris corps dans nos réalités, peut-être comme jamais auparavant, en tout cas dans la vie des plus privilégiés parmi nous. Nous sommes bouleversés.

Depuis une année, vivre en reconnaissant nos limites n’est plus une option, pour personne… fragilité de la vie, fragilité de ce que nous tenions pour acquis, pour prioritaire…

Depuis une année, nous faisons ce que nous pouvons, nous faisons avec ce que nous sommes. Nous cherchons, nous essayons, nous apprenons. Nous assumons.

Il y a une année, avec ma collègue et amie Diane Friedli, coincées dans la crise sanitaire, nous avons trouvé un espace pour nous retrouver et pour créer, à distance! C’est la musique, celle de J.-S. Bach qui a inspiré nos mots. La Passion selon St-Matthieu est une oeuvre que Diane et moi affectionnons, une oeuvre qui chaque année nous fait cheminer jusqu’à la croix.

La musique permet un autre regard sur la vie. La Passion selon St-Matthieu permet un regard honnête sur notre humanité.

Nous repartageons!

Les textes et paroles de cette célébration sont à re-découvrir sur le blog de Diane Friedli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *