Lumières!

Un temps pour s’arrêter et respirer, un temps pour se recueillir et pour sourire…

Je vous propose ici une petite méditation adaptée de ce que j’ai proposé dans le cadre d’une église ouverte dans la paroisse de Corgémont-Cortébert. Un cheminement avec le commencement de l’évangile de Jean.

Pour ce moment, vous aurez besoin:

  • d’une bougie
  • de musique ou de silence
  • d’un miroir
  • d’un chocolat (ou plusieurs, ça marche aussi)

Installez-vous, faites démarrer la musique, allumez votre bougie…

Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu.Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle, il y avait la vie, et cette vie était la lumière des êtres humains.

Jean 1,1-4

Nos rues sont illuminées, nos maisons décorées. Dehors, les sapins brillent de mille feux, les bougies s’allument, une à une.

Douceur et tendresse de cette lumière dans l’hiver qui dit que bientôt, c’est Noël !

Et quelle lumière plus douce que celle d’une bougie ?

Cette petite flamme vacillante exerce sur nous une certaine fascination. C’est comme si cette lumière toute discrète voulait nous murmurer quelque chose.

Cette flamme éclaire une toute petite partie de l’espace… juste là… autour de nous.

Alors, à la lumière de la bougie, on peut se regarder soi-même, en toute intimité. Se regarder soi-même avec un regard bienveillant, peut-être un peu plus qu’en plein jour.

Un brin de lumière qui nous permet de nous voir, de nous accepter tels que nous sommes, avec une tendresse tellement nécessaire.

La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas accueillie. Cette lumière était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain.

Elle était dans le monde et le monde a été fait par elle, pourtant le monde ne l’a pas reconnue.

Jean 1, 5 et 9-10

Dans notre nuit, nous attendons la lumière…
On l’imagine éclatante et un peu magique.
On la veut spectaculaire, tout sauf ordinaire.

Dans notre nuit, nous attendons la lumière…
Viendra un enfant…

Reconnus et acceptés tels que vous êtes, laissez-vous aller sereinement à la prière. Dans le secret de votre cœur, racontez-vous, confiez-vous, en toute honnêteté.

À tous ceux qui l’ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu, puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu.

Et la Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.

Jean 1,12-14

Dans notre nuit, nous attendons la lumière…
Elle sera une flamme aussi fragile qu’un nouveau-né.
Elle sera le feu d’artifice qui chamboule une vie !

Dieu naît au milieu de nous. Saurons-nous le reconnaître ?

Prenez votre miroir et contemplez-y votre visage. Vous y lisez les peines et les joies vécues. Qu’il est beau ce visage! Reflet du visage de Dieu!
N’avez-vous pas envie de sourire?

Dans la nuit, la lumière s’est faite sur ce Père qui se soucie tellement de nos vies qu’il vient y naître par son fils, solidaire de nos moments de réussites comme de nos moments de faiblesse.

Dans la nuit, la lumière s’est faite sur cette Mère qui prend soin de nous. Comme Marie qui réchauffe son enfant, comme des bras que l’on ouvre à ceux que nous rencontrons, tendresse de Dieu qui se vit dans la communion avec les autres.

Dans la nuit, nous ouvrons nos yeux sur la naissance d’un homme choisi comme le visage de Dieu par excellence au cœur de notre monde. Un Dieu à la portée de chacun, de chacune.

Dans la nuit, nous ouvrons nos yeux à cette lumière qui entraîne notre regard à l’horizon, l’appel du large, cette vie tellement ouverte à l’autre qu’elle en devient éternelle.

Réjouis-toi ! Toi qui as la faveur de Dieu ! Le Seigneur est avec toi !

d’après Luc 1, 28

Allez vers la vie!
Éclairés par l’humanité que Dieu partage avec vous !
Réchauffés par la joie qu’il met dans vos cœurs !
Encouragés par la surprise qu’il vous fait de partager votre chemin !
Amen

Il est temps maintenant de goûter au petit chocolat… une douceur qui fait aussi drôlement du bien à l’âme!

Merci à Dominique Desilvestri pour les photos qui illustrent cet article!

La brochure distribuée lors de l’église ouverte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.