I still haven’t found what i’m looking for

Rendez-vous avec un monument du rock: I still haven’t found what i’m looking for, de l’album Joshua Tree, du groupe irlandais U2, sorti en 1987.

Passages bibliques, Dieu, Jésus: les références religieuses ne sont pas à chercher entre les lignes des plus anciennes chansons du groupe. À ses débuts, U2 s’affiche presque ouvertement comme groupe chrétien. Assez osé et risqué pour l’une des formations les plus célèbres des années 80!
Si au fil des succès, ces références se font moins explicites, les valeurs d’ouverture, d’acceptation et de respect demeurent au coeur et de leur musique et de leurs actions et engagements concrets. Et cette cohérence, j’apprécie!

À re-découvrir, un des leur plus grand succès, I still haven’t found what i’m looking for, récit de quête ou cheminement d’un homme à la recherche de sens.

Le clip I still haven’t found what i’m looking for met en scène le groupe dans les rues de Las Vegas, comme pour mettre encore plus en lumière le chemin complexe de la recherche de sens, au milieu de l’agitation et du bruit du monde.

La chanson exprime les joies, les difficultés et surtout les questionnements d’un homme en recherche. Sa quête, dans laquelle il met toute son énergie et son engagement, l’oblige à quitter ses sécurités, à sortir de son univers connu, à explorer aussi les extrêmes…

I have climbed highest mountain
I have run through the fields
Only to be with you


I have run
I have crawled
I have scaled these city walls
These city walls
Only to be with you
But I still haven't found what I'm looking for

I have kissed honey lips
Felt the healing in her fingertips

It burned like fire
This burning desire

I have spoke with the tongue of angels
I have held the hand of a devil
It was warm in the night
I was cold as a stone


But I still haven't found what I'm looking for
J'ai gravi la plus haute montagne
J'ai couru à travers les champs
Rien que pour être avec toi

J'ai couru
J'ai rampé
J'ai escaladé les murs de la ville
Ces murs de la ville
Rien que pour être avec toi
Mais je n'ai toujours pas trouvé ce que je cherche

J'ai embrassé des lèvres de miel
Senti le pouvoir de guérison sur ses doigts
Ils brûlèrent comme le feu
Ce désir ardent

J'ai parlé la langue des anges
J'ai serré la main d'un démon
Elle était chaude dans la nuit
J'étais froid comme une pierre

Mais je n'ai toujours pas trouvé ce que je cherche

… only to be with you, rien que pour être avec toi

Quel est donc l’objet de cette quête? L’amour d’une femme nous vient tout de suite à l’esprit, on peut entendre « you » ainsi. Pourtant, la suite des paroles, références religieuses/chrétiennes explicites, suggèrent que s’il est bien question d’une quête qui a à voir avec l’amour, cette quête implique l’homme sur bien d’autres plans relationnels qu’une histoire de couple.

I believe in the kingdom come
Then all the colors will bleed into one
Bleed into one
Well yes I'm still running

You broke the bonds and you
Loosed the chains
Carried the cross
Of my shame
You know I believed it

But I still haven't found what I'm looking for

Je crois en la venue du royaume
Alors toutes les couleurs fusionneront par le sang
Donc oui je continue de courir

Tu as rompu les liens et tu

As brisé les chaînes
Porté la croix
De ma honte
Tu sais que j'y croyais

Mais je n'ai toujours pas trouvé ce que je cherche

But I still haven’t found what I’m looking for

« Mais je n’ai toujours pas trouvé ce que je cherche »… pourtant « je crois en la venue du royaume ». Se savoir aimé et accepté par Dieu – « tu as porté la croix de ma honte », ne suffit pourtant pas à chasser les questions et le doute qui se donnent à l’ esprit humain qui cherche… quoi, d’ailleurs? Le narrateur sait-il l’objet de sa quête quand il est question de lui, de Dieu, du sens de sa vie ou pour le dire autrement, de sa quête existentielle?

Les questions existentielles, justement sont de l’ordre de l’invisible, du « pas saisissable » immédiatement, du « pas acquis » une fois pour toute. Aussi forte que soit la foi du croyant, elle ne lui donne pas de réponses définitives. Le doute fait partie du cheminement; il oblige ainsi à se mettre en route à travers le monde pour explorer, chercher, et parfois trouver… provisoirement.

Pour en savoir plus sur U2, le parcours du groupe, la musique, les textes, etc., on pourra lire, en français, l’excellent livre du journaliste Christian Eudeline, U2 L’intégrale! aux éditions Gründ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.