Bon appétit!

Avec mes collègues Diane Friedli et Yves Bourquin, nous portons le souci depuis le début de la crise de garder un lien privilégié avec les catéchumènes et les moniteurs de notre équipe. Nous avons donc mis sur pied “Le KT c’est ici”, un catéchisme à distance présenté plus en détail sur le blog de Diane Friedli.

Cette semaine, la thématique était “Qu’est-ce qu’on mange?”: repas, nourriture, quelle place, quel sens cela prend dans nos vies.

Voici la conclusion en vidéo de notre semaine d’échanges. Si elle a été réalisée pour les catéchumènes, je soupçonne que vous saurez aussi la savourer…

Bon appétit!

Les catéchumènes nous ont fait saliver cette semaine, avec leurs idées de menus partagés sur le groupe de discussion.

Alors, qu’est ce qu’on mange ?

Et bien, selon eux, c’est un peu égal, en fait. Ce qu’ils ont exprimé, c’est que pour qu’un repas soit réussi, il faut qu’il soit partagé ! En famille ou entre amis, c’est ça le plus important. Bon, il faut quand même que ce qu’on mange soit bon… nous ne les contredirons pas là-dessus!

Convivialité, partage : selon eux, il se passe des choses pas que dans l’assiette, il s’en passe aussi autour de la table.

Et sur ce coup-là, ce ne sont pas les récits bibliques qui vont les contredire… Il se passe toujours des choses essentielles au moment des repas dans la Bible : des invités surprises ou surprenants, du vin qui manque, des souvenirs évoqués, de grandes annonces!

Et à chaque fois qu’on lit une de ces histoires, ça nous amène à réfléchir à nos relations aux autres, à ceux qui partagent notre table, et à la place de Dieu à notre table.

Dans la Bible, on nous parle aussi de festins. Le festin, comme un banquet d’Astérix, qui nous est offert après une super aventure. Comme pour dire “Wouha, ce qu’on a vécu, c’était pas rien, maintenant on peut se réjouir ensemble que le calme soit revenu.”

L’image du festin, elle sert à nous dire une promesse. C’est une promesse qui nous est faite: ça va aller. La crise, on va la traverser et on pourra s’en réjouir, parce qu’on aura pas été tout seuls pour la traverser. Alors on fera la fête ensemble!

Pour clore cette dégustation de la semaine, pour vous donner du courage, pour vous dire que ça va aller, pour que vous continuiez de croquer la vie à pleine dents, nous vous proposons de savourer un texte l’Ancien Testament.

Sur le mont Sion, le Seigneur de l’univers offrira à tous les peuples un banquet de viandes grasses arrosé de vins fins
– des viandes tendres et grasses, des vins fins bien clarifiés.
C’est là qu’il supprimera le voile de deuil que portaient les peuples, le rideau de tristesse étendu sur toutes les nations.
Il supprimera la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes sur tous les visages.
Voilà ce qu’a promis le Seigneur.

Esaïe 25,6-8

Pour les temps à venir,
Nous vous souhaitons des festins à partager,
Des mets succulents à savourer,
De belles et bruyantes tablées résonnantes de fous-rire, d’amitié,
Remplies de place pour les autres, dont les visages souriants pourraient peut-être bien être les reflets de la présence de Dieu.

Bon appétit !

Les autres vidéos de cette semaine de catéchisme à table:

Et pour poursuivre la dégustation:

Olivier Bauer, Le protestantisme à table, les plaisirs de la foi, Labor et Fides, 2000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *